Ce que vous devez savoir sur la phlébite

Ce que vous devez savoir sur la phlébite

Ce que vous devez savoir sur la phlébite

Le développement d’un caillot de sang dans une veine est appelé phlébite. Une embolie pulmonaire peut aggraver la situation. C’est pourquoi il est essentiel de la détecter à temps et de la traiter correctement.

Qu’est-ce qu’une phlébite et qu’est-ce que cela signifie ?

Le développement d’un caillot de sang (ou thrombus) dans une veine superficielle ou profonde est appelé phlébite (également appelée thrombose veineuse, thrombophlébite ou phlébothrombose).  Les membres inférieurs sont les plus souvent touchés par la phlébite (10 fois plus fréquemment que les membres supérieurs). Mais elle peut survenir ailleurs dans le corps (dès lors qu’il y a des veines).

La veine est partiellement ou totalement obstruée. Une douleur, une rougeur ou un gonflement peuvent apparaître selon le degré de la phlébite. Les phlébites profondes peuvent avoir des conséquences graves, comme une embolie pulmonaire, alors que les phlébites superficielles sont généralement bénignes.

Les nombreuses manifestations de la maladie

La phlébite superficielle, également appelée thrombose veineuse superficielle. Elle peut survenir aussi bien dans une veine saine que dans une veine variqueuse. Elle touche des personnes de tous âges. Elle se traduit par un cordon rigide, chauffé et douloureux. L’approche thérapeutique diffère selon la localisation de la tête du caillot : si la tête du caillot est proche du réseau veineux profond, le médecin prescrira des anticoagulants pour prévenir une thrombose profonde, voire une embolie pulmonaire. Les anti-inflammatoires, en revanche, sont adéquats si le caillot est situé dans le réseau superficiel. En outre, le port d’un vêtement de compression doit être envisagé à tout moment.

La phlébite profonde est due à la formation d’un caillot dans le système veineux profond. La phlébite reste confinée à la région où elle se développe si elle est identifiée et traitée à temps. Toutefois, si elle n’est pas traitée, l’issue peut être désastreuse. Elle a le potentiel de se propager à une autre partie du corps (de la jambe à la cuisse, par exemple). La hantise est une complication de l’embolie pulmonaire, qui se développe lorsqu’un caillot grimpe vers les artères du cœur et des poumons, limitant le flux sanguin vers ces derniers. En conséquence, le pronostic vital est engagé.

Phlébite

Quelles sont les causes de la phlébite ?

La coagulation est le processus qui provoque la formation d’un caillot sanguin. Lorsqu’une artère sanguine est rompue, ce processus permet généralement aux plaquettes de s’agglutiner. Le saignement est ensuite arrêté par un caillot de fibrine qui recouvre l’artère sanguine. Les caillots sanguins se désintègrent ensuite. Cependant, en cas de phlébite, ce processus est activé malgré le fait que la veine ne soit pas blessée. En conséquence, la veine se bouche. De plus, le caillot ne se dissout pas, c’est pourquoi la maladie a tendance à persister.

Trois facteurs favorisent le développement de la phlébite :

  1. La stase veineuse : elle se caractérise par une stagnation du sang dans la veine.
  2. Lésions de la paroi vasculaire : Lorsqu’une veine est blessée ou enflammée, le processus de coagulation est initié, et il risque de devenir incontrôlable.
  3. L’hypercoagulabilité du sang est définie comme la coagulation du sang dans les petits vaisseaux en raison de la capacité accrue du sang à coaguler.

Quels signes et symptômes présentez-vous si vous souffrez d’une thrombose veineuse ?

Le degré d’obstruction de la veine concernée par le caillot, ainsi que sa localisation, déterminent les symptômes de la phlébite. Les symptômes sont produits par le caillot qui bloque la paroi du vaisseau, ce qui provoque une inflammation.

  • Les signes et symptômes de la phlébite superficielle sont les suivants : (ou paraphlébite)

La phlébite superficielle asymptomatique est rare. Les signes et symptômes ressemblent à un cordon rigide, douloureux, chauffé et cramoisi. Ils se situent sur le trajet d’une veine superficielle saine ou d’une varice.

  • Symptômes de la phlébite profonde

Elle est généralement symptomatique et ne touche qu’un seul côté du corps. Les exemples suivants sont des exemples de manifestations :

Dans la plupart des cas, la gêne au mollet est aggravée par la flexion du pied ; les veines adjacentes visibles (veines dilatées) en surface ont augmenté de volume. Le réseau veineux superficiel tente de prendre le relais de la veine obstruée, ce qui entraîne une dilatation des veines superficielles, un œdème et une peau rouge et chaude autour des veines, ainsi qu’une légère fièvre.

Les complications de la phlébite

Un œdème dans les jambes et les bras, une gêne dorsale ou abdominale, des vomissements, des difficultés urinaires et d’autres symptômes peuvent résulter d’une thrombose veineuse profonde dans le bassin, l’abdomen ou le thorax.

L’embolie pulmonaire, la récidive de la phlébite et la maladie post-phlébitique sont les trois conséquences de la phlébite.

Phlébite

Prévention

  1. Il faut utiliser des bas de compression
  2. Hydratez-vous fréquemment, en particulier lors des voyages en avion
  3. Marchez ou exercez vos jambes souvent pendant une période d’immobilisation prolongée, comme un voyage en avion (pour les personnes à faible risque de thrombose veineuse) 
  4. Si le risque de thrombose est élevé (antécédents de phlébite, personne alitée, portant un plâtre, etc.), prendre le traitement anticoagulant prescrit à dose préventive 
  5. Arrêtez de fumer dès que possible 
  6. Réduisez autant que possible l’alitement après une intervention chirurgicale ou un accouchement et essayez de vous lever tôt
  7. Si vous êtes en surpoids ou obèse, faites un régime.

Examens

La thrombose veineuse superficielle est fréquemment diagnostiquée par le médecin lors de l’examen clinique, mais l’échographie veineuse permet de rechercher et de confirmer la présence d’une éventuelle phlébite profonde associée.

Quel est le traitement de la phlébite ?

Traitements des phlébites superficielles

Des compresses chaudes (15 à 30 minutes, 2 à 3 fois par jour) sur la veine atteinte ; des lotions, pommades ou gels anti-inflammatoires pendant 1 à 2 semaines ; des bas de contention ; des anticoagulants si la tête du caillot est proche du réseau veineux profond ; une intervention chirurgicale sous anesthésie locale (thrombectomie). Après l’incision de la veine, le caillot est retiré.

Traitements de la phlébite profonde

  • Anticoagulants
    Les anticoagulants oraux directs, ou AOD, ont remplacé ces thérapies restreintes, car ils ne nécessitent pas de prélèvements sanguins fréquents et ont fait leurs preuves.
  • Thrombolyse
    La thrombolyse est le processus de destruction d’un caillot à l’aide de médicaments (par un cathéter) ou d’une intervention chirurgicale.
    Dans le cas de la thrombolyse chirurgicale, le chirurgien élimine le caillot par un canal important, comme la veine fémorale. La méthode la plus courante est l’utilisation d’un cathéter.
  • Le port de bas de compression
    Ils sont essentiels non seulement pendant le traitement mais aussi dans les semaines qui suivent la guérison.

Leave a Reply

Pharmacie Rambuteau © 2021 |